Comment copier un badge d’immeuble et sécuriser sa copropriété ?

Aujourd’hui, face aux risques de piratage de la sécurité des immeubles, il est essentiel de comprendre comment copier un badge d’immeuble et quels systèmes sécuritaire peuvent être mis en place pour assurer une copropriété protégée. Dans cet article nous allons découvrir les étapes nécessaires à la réalisation d’un badge clone et les solutions pour limiter les risques.

Qu’est-ce qu’un badge d’immeuble ?

Un badge immeuble est un petit dispositif conçu spécialement pour contrôler l’accès aux immeubles. Il peut être utilisé pour ouvrir la porte de l’immeuble et des appartements. De nos jours, les badges sont de plus en plus répandus dans le secteur de l’immobilier car ils sont considérés comme une solution sûre et pratique pour le contrôle des accès. Les principaux types de badges sont : les badges RFID (Radio Frequency Identification), les badges NFC (Near Field Communication) et les badges Vigik. Le fonctionnement d’un badge est très simple. Les dispositifs sont issus d’une technologie appelée « tag RFID ». Ces informations contenues sur le tag RFID se trouvent sur la puce RFID qui est intégrée au badge. Lorsqu’un lecteur RFID est utilisé pour scanner le badge, celui-ci envoie les informations du tag à un système gérés par un logiciel anti-copi dédié. Ces informations peuvent ensuite être mises à jour, et le système vérifiera chaque badge avec celles-ci avant d’autoriser ou non une entrée ou une sortie.

Comment copier un badge d’immeuble ?

Il existe plusieurs méthodes pour copier un badge d’immeuble. La plupart des dispositifs badges étant vierges et sans charge, rappelons que toute copie n’est pas autorisée et peut entraîner des conséquences juridiques, notamment en cas de violation de la loi française « Informatique et Libertés » qui régit bien souvent l’utilisation des données personnelles.

Le dump badge

Le terme « dump » fait référence à une pratique qui consiste à copier les informations d’un badge original. Cette technique est la plus utilisée car elle est rapide et peu coûteuse et requiert le moins de matériel possible. Elle ne nécessite qu’un lecteur RFID ou NFC, par exemple un téléphone Android et une application MCT (Mobile Control Terminal). Cette méthode permet de « dump » le contenu originel d’un badge avec l’application MCT installée sur le smartphone Android. Le processus peut être complété en quelques étapes simples :

  • Le badge original est inséré dans un lecteur RFID compatible.
  • Le dump du contenu du badge original se fait en utilisant l’application MCT.
  • Le contenu dumpé est alors sauvegardé sur le smartphone.
  • Enfin, il suffit d’utiliser ce fichier pour programmer un badge vierge et le remplir des données commerciales définies (UID, contrôle etc.)

La clé RFID/NFC

Une autre méthode consiste à utiliser une clé RFID/NFC pour récupérer les informations stockés sur un badge original. Cette méthode est rapide et ne nécessite pas un téléphone intelligent compatible et une application spéciale. Elle s’effectue en quelques étapes simples:

  • Insérez la clé RFID/NFC dans l’interrupteur de votre porte d’immeuble.
  • Utilisez votre badge original pour recevoir les données stockés sur ce dernier.
  • Présentez maintenant la clé afin que ces données soient copiés sur celle-ci.
  • Retirez la clé et programmez un badge vierge au avec.

Quelles sont les risques liés à la duplication illicite des badges ?

La duplication non autorisée des badges d’immeuble peut entraîner de graves conséquences. Tout d’abord, cela compromet la sécurité des immeubles, ce qui rend les occupants potentiellement vulnérables aux intrus et autres crimes. Deuxièmement, la duplication non autorisée des badges peut entraîner une dépense supplémentaire pour le syndic de copropriété qui, en plus de payer pour les badges originaux, devra également payer pour un nouvel ensemble de badges. Enfin, cela menace la confidentialité des données personnelles, car le contenu du badge peut être utilisé frauduleusement, et cela constitue une violation de la loi française «Informatique et Libertés ».

Quelles mesures peuvent être prises pour empêcher la duplication non autorisée des badges ?

Afin d’empêcher la duplication non autorisée des badges d’immeuble et garantir une meilleure sécurité aux immeubles, il est nécessaire de mettre en place certains systèmes de contrôle des accès. La première étape consiste à choisir un système de contrôle des accès adéquat. De nombreux systèmes fiables existent sur le marché, tels que le système Vigik et le système MCT. Ces systèmes fonctionnent en utilisant une puce RFID intégrée à chaque badge pour le scanner et vérifier si l’accès est autorisé ou non. Il est donc important que le professionnel chargé du contrôle des accès soit bien formé au fonctionnement et à l’utilisation de ces systèmes. Une autre solution consiste à utiliser des téléphones intelligents. Les smartphones sont très populaires et offrent une variété d’options pour le contrôle des accès, notamment l’utilisation de technologies NFC et RFID. Par exemple, un téléphone Android peut être équipé d’une application mct spécifique qui permet de scanner et lire les informations contenues sur le badge pour vérifier si l’accès est autorisé ou non.

Conclusion : comment garantir une meilleure sécurité aux immeubles grâce au contrôle des accès par le biais de badges ?

Le contrôle des accès par badge est devenu incontournable dans le secteur immobilier car il offre une sécurité maximale et réduit les risques de duplication non autorisée des badges. Il existe plusieurs méthodes pour réaliser cette tâche : le dump, la clé RFID/NFC, les applications MCT installées sur un smartphone Android. Toutes ces solutions ont leurs avantages et leurs inconvénients, mais elles permettent toutes de garantir une meilleure sécurité des immeubles en limitant les possibilités d’accès à ceux qui disposent d’un badge authentique. Il est donc nécessaire que chaque copropriété soit très vigilante lors de la gestion des badges afin de protéger la confidentialité des données qui y sont contenues.